Le 26 octobre 2018

Ci-après les dernières nouvelles concernant le chauffage collectif de notre immeuble.

Suite à une relance courrier le 12 septembre 2018 à M. PAUTTE, DGA à l’OPH,

Je n’ai eu aucun contact direct, mais un appel de la Sté KLEIN électricité, me proposant de passer à mon domicile afin de déconnecter du chauffage collectif (bi-jonction).

Un électricien est donc venu le 11 octobre 2018, et a effectué le travail ainsi défini sur le bon de travaux :

bijonction – basculer le compteur des communs des convecteurs bi jonction sur le compteur privatif – faire photo des compteurs commun et privatif.

Pendant cette opération, que j’ai observée de près, l’électricien semblait très au courant de ce système de chauffage, pourtant pas répandu à l’OPH. Il m’a dit que cela ne fonctionnait pas en fonction d’un minimum de température, et m’a semblé vouloir « noyer le poisson » à travers des explications techniques vaguement décrites, parlant de tarifs très avantageux (à voir…). Il m’a indiqué que ce choix de ne plus participer au chauffage collectif ne lui semblait pas judicieux.

Pour ce qui me concerne, l’attitude de cet électricien vient encore me conforter dans l’idée que ce chauffage collectif cache des dysfonctionnements, voire quelques raisons de croire qu’il y aurait des dérives dans son utilisation et sa gestion.

Sans entrer dans le détail, après avoir observé la manœuvre au tableau électrique, j’ai compris à quel point il pourrait être facile de chauffer son appartement uniquement sur le circuit collectif, voire même, pour un professionnel ou un bon bricoleur, de faire passer toute ou partie de sa consommation électrique (autre que le chauffage) sur ce circuit.

 

J’ai pris le temps de retrouver les décomptes annuels des charges des quelques années précédentes, pour ce poste de dépenses :

2017 : 11512,25 € -7,6 %

2016 : 12465,94€ +49,6 %

2015 : 8331,28 € 0

2014 : 8329,85 € -10,2 %

2013 : 9168,89 € +7 %

2012 : 8575,15 € +5,7 %

2011 : 8114,09 € -3,7 %

2010 : 8429,94 € +7,8 %

2009 : 7819,51 € +0,9 %

2008 : 7745,92 € +12 %

2007 : 6888,65 € -4,5 %

2006 : 7087,75 € +10 %

2005 : 6371,26 € -3,5 %

2004 : 6620,72 €

 

Il y a eu des consommations assez régulières pendant une dizaine d’années, normal, entre les augmentations de tarifs, et les aléas des rigueurs climatiques, les chevauchements des facturations...

.

Puis une explosion des sommes depuis 2016, de près de 50 %. Là où il n’y a pas eu d’hivers plus rigoureux, ou autres raisons, ni plus de locataires. Confirmé pour 2017.

 

Si certains d’entre vous désirent entrer également dans la démarche de se couper du chauffage collectif, vous pouvez me contacter afin que, par le canal de la CNL, nous demanderons de le faire. Ou le faire vous-mêmes directement en vous adressant à l’OPH.

 

A cette étape, nous n’avons pourtant pas obtenu de précisions ou d’éléments permettant de comprendre ces dépenses.

Il me semble donc utile de demander à l’OPH de voir les dernières factures d’électricité, afin que nous en examinions la pertinence quant à l’abonnement et aux tarifs.

Il reste encore la mise en conformité de l’installation, selon les termes de la loi LTE du 16 août 2015, qui fait que l’OPH serait actuellement hors les clous depuis avril 2017. Un décret de 2016 en confirme les termes. Un débat technique existe sur la faisabilité, mais en cas de désaccord, une expertise peut être demandée.

 

A court ou moyen terme, l’OPH envisage de moderniser les chauffages anciens ; cela sera la solution la plus simple, et de toute façon la plus judicieuse, tant sur le plan financier, que énergétique.

 

Contactez-moi si vous désirez en discuter, ou pour vos avis et remarques.

 

PLUGER Germain

au 33 2e étage

secrétaire Confédération Nationale du Logement – Amicale de Thionville

tel. 06 6765 3147 cnl-thionville@gmail.com